Entre midi et deux

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Entre midi et deuxJ’aime bien Sylvie. Toujours rieuse et juste ce qu’il faut de délurée pour bien montrer qu’elle se prend jamais vraiment au sérieux. On a flirté un peu à une époque dans le cadre d’une formation commune qu’organisait notre administration. Cela n’a jamais été plus loin. J’ai toujours regretté. C’est une belle fille, petite et menue mais avec un corps très bien proportionné avec des petits seins qui pointent de son chemisier ouvert un peu plus qu’il ne faudrait. Un jour que je passais devant son bureau, elle m’appelle, me claque la bise et discutons de tout et rien jusqu’au moment où elle me dit : « Regardes ce que j’ai trouvé dans le couloir » Elle me montre un string. « Curieux objet trouvé dans un curieux endroit, ce n’est pas le tien, des fois ?” dis je , « mais pas du tout » dit elle avec un regard allumé. Je me dis à ce moment que c’est l’occasion rêvée pour tenter quelque chose. « J’irai bien vérifié » dis je. Elle me jette un regard un peu interloqué mais non désapprobateur. Comprend très vite la proposition, non seulement ne démonte pas mais répond cette fois avec un regard déterminé du genre je relève le défi et me dit. « Midi dans la petite salle d’archive près de la grande salle de réunion ». « OK » dis je. Je n’ai aucune idée où se trouve cette salle mais je trouverai. Je me rencarde discrètement auprès de mon copain de l’accueil qui me regarde bizarrement. J’apprends que cette marmaris escort salle pas facile à trouver est au sous sol et sert à entasser tous les meubles de bureau qui ne servent plus. J’arrive pile à l’heure, j’entre et cherche l’interrupteur étant tombé dans le noir total. J’entends la voix de Sylvie qui me dit : « N’allumes pas, refermes la porte et viens par là ». Je me guide au son de sa voix avec néanmoins les mains devant moi et brusquement surprise, je touche ses seins visiblement dénudés. Je ne vois strictement rien, par contre mon sens du toucher est largement sollicité. Je promène mes mains partout sur son corps, revenant à ses seins qui décidemment me fascinent même au toucher, les enveloppant dans ma paume, cherchant à stimuler ses tétons que je devine et que je commence à faire rouler entre mes doigts. Elle soupire puis gémit doucement. De son côté elle a dégrafé mon pantalon, extraie ma queue de mon slip et me branle doucement. « Je me doutais bien qu’elle était grosse » me dit elle dans un souffle, cette fois me branlant à deux mains. J’en profite pour explorer un peu plus son corps. Toute menue soit elle ses courbes sont parfaites. « J’aimerai te voir, on pourrait peut être allumé ? » lui dis je. “Je préfère qu’on reste dans le noir, ça m’excite encore plus » Pourquoi pas, après tout. J’entreprends donc de la caresser partout et je m’aperçois qu’elle est entièrement nue. Trop escort marmaris tard pour le string. Je caresse son ventre en descendant lentement vers son minou que je découvre déjà bien moite. Elle a une toison qui frisote, que je présume blonde comme ses cheveux. De ma paume, je lui masse le mont de vénus tout en la pénétrant avec mon annuaire. L’effet produit fait qu’elle abandonne son mouvement de masturbation sur ma queue, trop occupée qu’elle est à sa jouissance. Soudain elle se reprend. « ne va pas trop vite, allonges toi là dit elle en me guidant ce que je suppose être un bureau. Je suis allongé sur le dos et je sens la chaleur de sa bouche sur mon bas ventre. Sans rien voir je ressens des sensations uniquement par le toucher. C’est fabuleux. Moi qui suis un visuel, c’est tout nouveau pour moi. Elle est entre mes jambes et a englouti ma queue. Je ne vois strictement rien. Au delà de sensation merveilleuse, j’entends un vague bruit de succion. Sylvie s’applique à ce qu’elle fait, elle a décidé de me sucer avec soin, sachant jusqu’où ne pas aller. Je commence à sentir monter le plaisir, ma queue est raide comme un gourdin. Je lui dis dans un souffle : “Arrête, je vais venir”. Elle cesse immédiatement et se reprends et puis sans un mot, viens sur moi à califourchon et entreprend de s’empaler. La chose n’est pas aisée dans le noir, car malgré qu’elle soit bien trempée, elle est étroite. Néanmoins, marmaris escort bayan elle insiste et enfin arrive à ses fins sous la forme d’un râle de plaisir. Elle reste quelques seconde immobile et commence peu à peu un mouvement de va et viens. Je ne la vois pas, mais je l’imagine dressée devant moi, prenant appui de ses bras sur mon torse, accélérant peu à peu la cadence, mais maitrisant son plaisir. Pour accentuer celui ci, je la prends aux hanches et imprime moi même le rythme. Elle gémit plus fort. “Encore, encore ! ” dit elle “prends moi fort, qu’est ce qu’elle est bonne !”. dit elle en s’agitant encore plus fort. ” Claque moi les fesses” dit elle. ” Ah tu veux une fessée, petite salope, ça t’excite “. ” oui vas y”. J’attends quelques secondes, histoire de ménager mon effet. La première claque tombe sur sa fesse droite. Elle est surprise et pousse un petit cri mais finalement est ravie. J’alterne mes claques sur chaque fesses, laissant toujours un petit temps entre deux.. Cette fessée a le don de décupler son plaisir. Ses gémissements sont devenus des hurlements au point où je m’inquiète un peu du bruit provoqué. Je sens moi même le plaisir monter, je tente encore de reculer le moment fatidique, mais Sylvie est déchainée. Nos jouissons en même temps. Elle prend son temps pour redescendre, m’embrasse tendrement et dit : “on ne m’avait pas trompé, tu es vraiment un bon coup”. Elle retourne dans son service et je m’en vais à ma réunion. Je dois animer un groupe de travail d’une douzaine de personnes en distribuant et en coordonnant les tâches de chacun. Il va falloir que j’assure. Trop tard pour aller manger, mais je ne regrette rien.Vlaad

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Bir cevap yazın

E-posta hesabınız yayımlanmayacak. Gerekli alanlar * ile işaretlenmişlerdir