Le secret du sexy-jutsu (épisode 2)

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Babes

Le secret du sexy-jutsu (épisode 2)I do not own Naruto, all rights go to their respective writers.Je n’ai aucun droit sur l’oeuvre et les personnages de Naruto qui appartiennent à son auteur.Chapitre 2 : L’ermite perversSi Jiraya souhaite devenir le professeur de Naruto et l’emmener s’entraîner sur les routes, à l’écart de Konoha, ça n’est pas uniquement à cause de la menace de l’Akatsuki… Plusieurs mois se sont écoulés depuis que Naruto a découvert le secret du Sexy Jutsu. Beaucoup de choses se sont passées depuis lors : son intégration dans la team Kakashi auprès de Sakura et Sasuke, les épreuves de Genin, de nombreuses missions et combats, de nouveaux ennemis et amis. Ses expériences sexuelles également ont bien évolué depuis cette première fois dans la forêt, en particulier grâce au multiclonage qui a démultiplié les possibilités et les plaisirs de ses petites sessions. Ah ! Combien de fois a-t-il profité de l’extase de se transformer en Naruko, son lui féminin, grâce au Sexy jutsu pour se faire prendre par des dizaines de clones affamés… Ses aventures nocturnes le laissaient toujours épuisé et couvert de sperme. Après ses dures journées d’entraînements ou ses longues misions périlleuses, il trouvait un étrange réconfort à se transformer en fille et se laisser guider et dominer. Il laissait, dans ces instants de plaisirs sexuels, une autre facette de sa personnalité s’exprimer, plus tendre et plus docile… Il adorait ça !Pourtant, aujourd’hui, Naruto n’est toujours pas vraiment satisfait. Bien qu’il se sente de plus en plus à l’aise avec sa part féminine, il sait que sa transformation n’est pas complète. Malgré tous ses essais, il ne peut se débarrasser de ce sexe qui lui rappelle constamment sa masculinité et l’empêche de s’épanouir totalement en tant que Naruko. Cependant, n’ayant jamais vu de sexe féminin, il est bien incapable modifier cette partie de son anatomie et s’en trouve extrêmement frustré. Le justsu nécessite en effet de se faire une projection mentale de ce en quoi l’on désire se transformer. Il peut aisément imaginer les formes féminines, la texture de peau, les cheveux, mais le sexe féminin reste un mystère total pour lui. Il a beau tourner le problème encore et encore dans sa tête, il ne voit aucune alternative : il sera incapable de se transformer totalement tant qu’il n’aura pas vu une femme totalement nue. Bien décidé à remédier au plus vite à ce problème il s’habille en vitesse et sort en courant de chez lui : direction les bains chauds ! Rien de plus facile pour un ninja que de faire un trou dans la fine palissade de bois, y faire passer sa longue vue pour les plans rapprochés et rester silencieux à son poste d’observation. A cette heure matinale, les bains sont encore déserts. Seul le balayeur s’active tranquillement, amassant les fleurs du cerisier qui surplombent la petite étendue d’eau bouillonnante. Les premières clientes n’arrivent que quelques heures plus tard. Deux grand-mères tout d’abord, portant, au grand soulagement de Naruto de longues serviettes autour de la taille couvrant tout leur corps. Elles s’installent près de l’eau, laissant tremper leurs pieds uniquement, discutant pendant des heures à propos de leurs petits-fils. Alors que Naruto commence à somnoler, sa patience est finalement récompensée lorsque Kurenai entre dans la petite cour à ciel ouvert, tenant sa jeune élève Hinata par la main. Si le professeur porte une petite serviette autour des hanches couvrant son intimité, Hinata, elle, est totalement nue. Elle semble très embarrassée et rougit comme jamais tandis que Kurenai la tire vers le bassin. Bien que la jeune fille tente de cacher son entrejambe, Naruto parvient à observer attentivement sa petite fente imberbe. Ce n’est que lorsque les deux filles s’assoient sur le rebord du bassin pour se mouiller les jambes avant de rentrer dans l’eau que le jeune espion aperçoit enfin leurs deux chattes dans toute leur complexité. Sa longue vue lui permet d’apercevoir les petites lèvres roses et refermées d’Hinata, mais aussi celles plus larges et plus ouvertes de Kurenai sous sa courte serviette. Son sexe est surmonté d’une petite touffe finement rasée en V. Cependant professeur et élève plongent rapidement dans l’eau au grand désarroi de Naruto qui ne peut en voir davantage. Tout excité par sa découverte, il décide d’essayer immédiatement une transformation plus complète et ne se rend pas compte qu’un autre espion l’observe silencieusement. Tapi dans les ombres, le voyeur ne quitte pas le jeune ninja des yeux et tombe presque à la renverse lorsqu’il voit ce dernier se transformer dans un nuage de chakra en une jeune blondinette nue aux cheveux longs, à la poitrine démesurée avec une petite chatte rasée et un petit cul étroit. Il se sent durcir en voyant la petite nymphette ouvrir largement ses jambes et commencer à se caresser lentement entre les jambes. Son caleçon est sur le point d’exploser : s’il espérait bien en venant ici, voir quelques filles nues dans les bains, jamais il n’aurait même rêver de tomber sur une petite minette en train de se donner du plaisir. Il apparaît pourtant rapidement que le jeune homme ne sait pas s’y prendre. Il s’active fiévreusement et s’impatiente au lieu de prendre son temps pour faire monter son orgasme. Jiraya sort des buissons en jubilant, un sourire pervers sur le visage, il marmonne dans sa barbe :« Ce petit a encore beaucoup à apprendre gaziemir escort mais il a du potentiel, c’est clair ! Il faut absolument que je devienne son professeur ! Ah ah ! »Mais alors qu’il va aborder sa proie, un puissant coup vient le plaquer au sol. Il lève la tête mais peine à voir le visage de son assaillant, bloqué à sa vue par une imposante poitrine. -Bon sang, Tsunade ! C’est pas parce que tu es Hokage maintenant que tu peux te mettre frapper les gens comme ça sans raison ! -Sans raison ? Je croyais d’avoir interdit d’approcher des bains chauds, Jiraya ! Ne fais pas l’innocent, je sais très bien que tu comptais aller mater, vieux pervers ! Allez, hors de ma vue !« Heureusement que cette vielle chouette n’a pas vu le gamin, sans quoi j’aurais pris une vraie raclée, se dit-il en s’éloignant. Dommage qu’il soit parti si vite, le petit Naruto. De toute façon je n’ai aucune chance de pouvoir l’approcher avec l’autre enragée dans les parages. Il va falloir trouver un plan ! » se dit-il2 jours plus tardNaruto, chez lui, décide d’essayer à nouveau. Sa transformation semble parfaite, pourtant il ne prend aucun plaisir avec son nouveau sexe féminin et il se sent de plus en plus frustré. Il caresse de plus en plus fort sa fente qui semble pourtant si belle, si réussie. De belles lèvres roses, une petite fissure dans une douce peau de pêche et une fine toison. Mais rien n’y fait !-T’as fait ça n’importe comment, gamin !Naruto se tourne vers la voix et aperçoit un homme étrange à la fenêtre. Il se retransforme aussitôt en garçon et se couvre avec sa veste. -Qui êtes vous, espèce de pervers !-Allons, allons, tout de suite des insultes. Je suis là pour t’aider gamin ! Tu as du potentiel mais tu es bien trop impatient ! C’est tout un art de devenir une vraie femme !-Et qu’est ce que vous en savez d’abord, grand père ! -Je suis Jiraya, morveux et comme amateur de jolies filles tu ne trouveras pas mieux dans tout Konoha. J’ai espionné plus de petits minous que tu ne pourras jamais en rêver !-C’est pas quelque chose dont on peut se vanter !!!!-Bah, prend donc la nuit pour y réfléchir mais crois moi, si tu veux un jour plaire à ce Sasuke Uchiwa après qui tu ne cesses de courir, tu auras bien besoin de mes conseils. Naruto n’a même pas le temps de répliquer que l’étrange homme a disparu. Quelle idée ! Plaire à Sasuke… L’image de leur baiser accidentel à l’école de Konoha lui revient en mémoire, de leurs missions ensemble puis de leurs combats l’un contre l’autre. Ils s’étaient rapprochés sans s’en rendre compte et puis ce départ… Il ne s’était jamais senti si seul et abandonné… C’est vrai que depuis lors il n’avait cessé de le défendre, d’essayer de le retrouver, de le sauver. Quelle chaleur étrange l’envahit à présent ! A sa grande surprise une belle érection darde sous son manteau et bien qu’il se retienne de se toucher, c’est bien à Sasuke qu’il pense ce soir là en allant se coucher. Il se réveille le lendemain avec la même érection et une envie folle de se caresser. Il s’imagine en fille, son doux minou bien ouvert tandis qu’il chevauche le puissant membre d’un sombre inconnu. Il glisse un doigt entre ses petites fesses lorsqu’il entend un bruit. Derrière lui son maître Kakashi vient d’atterrir sur le rebord de la fenêtre. Il laisse le temps à Naruto de se couvrir, feignant de n’avoir rien vu, seul son œil, un brin rieur montre qu’il n’en a pas perdu une miette. -Pas de temps à perdre ce matin Naruto ! D’après nos informations l’Akatsuki est à ta recherche. Il est trop dangereux de te garder ici. Nous avons décidé de te laisser à la garde de maître Jiraya. Depuis la mort du 4ème Hokage il est le seul à pouvoir te protéger. Tu suivras son enseignement hors du village. -Jiraya ? L’ermite pervers que j’ai rencontré hier ! Vous n’allez pas me laisser seul avec lui ! -Oh ! Tu l’as déjà rencontré ? Parfait ! Ne t’en fais pas, tout ce passera bien. Tu verras que maître Jiraya a beaucoup à t’apprendre !Bien que son masque cache son visage, Naruto aurait juré à cet instant apercevoir un petit sourire dans les traits de son senseï. Bien que l’idée de se retrouver seul avec cet homme étrange ne lui plaise guère, personne ne semble l’écouter et il n’a pas d’autre choix que de partir pour fuir et s’entraîner. A quelques kilomètre du village, déjà, Jiraya le fait s’arrêter. -Bien, commencons l’entrainement! Je t’ai vu te transformer Naruto. Tu fais vraiment n’importe quoi. Une fois en fille tu es certes très sexy mais tu continues de te comporter comme un garçon. Il ne suffit pas d’un vagin et de gros seins pour être une fille : tu dois apprendre à te comporter comme tel !Naruto veut répliquer mais, voyant la pose si sérieuse de Jiraya, assis en tailleur, les yeux fermés, il se calme et continue d’écouter. -C’est pourquoi à partir de maintenant je te demande de porter ces habits et de te maquiller pour affiner tes traits. Je connais des sorts pour te faire pousser les cheveux. Pour savoir comment se comporter en fille il faut vivre comme une fille ! Finis les transformations ! Naruto fait semblant de ne pas voir les regards sur son corps tandis qu’il se déshabille pour enfiler les nouveaux habits que lui tend Jiraya. Il râle un peu en voyant le petit string noir qui arrive en premier, couvrant à peine son pénis et ses petites fesses bien rondes. La micro jupe qui vient ensuite n’aide pas à couvrir gaziemir escort bayan beaucoup de peau, pas plus que le fin bandeau rose qui l’accompagne en tant que haut. Le maquillage puis le sort pour les cheveux achèvent de le transformer en véritable fille… pas juste en fille… en vraie trainée… cela dit, en se regardant dans la glace, Naruto ne peut s’empêcher d’être impressionné par sa propre apparence. Il n’aurait jamais cru pouvoir être aussi sexy. -Une belle petite… tu vas tous les faire craquer, ma belle Naruko-Naruko ? -Oui, ça sera ton nom désormais. Et tu vas apprendre à ne plus agir comme un garçon à partir de maintenant. Met toi dans la tête que tu es une fille à présent.Après une semaine d’entraînement sur le comportement féminin, la voix, les postures sensuelles, le charme et la séduction, l’heure des travaux pratiques arrive. Privé de ses clones durant une semaine, Naruko est au bord de l’explosion. Sa belle queue est constamment en érection dans ses petits strings, bien visible au travers des minijupes très moulantes que Jiraya lui fait porter. La masturbation étant un comportement masculin est prohibée et comme elle n’arrive toujours pas à jouir uniquement en se doigtant, elle n’a pas joui de la semaine. L’exercice de fellation est sur le point de commencer. Pour sucer comme une vraie fille, Jiraya lui propose de voir et sentir comment font les vraies pros. Avec un sort de genjutsu, il place Naruko dans un sort particulier pour lui faire revivre une expérience passée… La jeune élève se retrouve dans la peau d’une autre personne, face à un Jiraya bien plus jeune et plutôt mignon. Naruko ne contrôle pas le corps est ne fait que voir par les yeux de la partenaire de Jiraya. Lorsqu’elle baisse la tête, elle aperçoit l’énorme poitrine du corps de son hôte et de longs cheveux blonds. Puis sous le caleçon du jeune Jiraya une énorme bosse qui libère soudain un épais sexe bien dur. Bien qu’elle n’ait aucun contrôle sur l’action, La jeune ninja sent clairement la puissance et le goût de ce sexe lorsqu’il pénètre bien au fond de la bouche gourmande qui s’offre à lui. Elle sent les lèvres se refermer, la langue s’enrouler sous la tige pour bien engloutir et gouter chaque cm de peau. Puissante et profonde, la fellation commence et l’esprit de la jeune fille s’embrase. Sentir le plaisir de son partenaire, ses gémissements tandis que la queue plonge dans cette prison de plaisir humide. Le bruit de succion ne fait qu’accentuer l’excitation. Bientôt Jiraya pousse avec les reins pour venir forcer son engin encore plus profond, étirant la gorge étroite. Chaque coup rend Naruko plus accroc. Elle en veut plus, plus fort ! Lorsque Jiraya att**** les longs cheveux blonds pour prendre le contrôle, la jeune fille est en transe. La queue se fait plus pressante. Elle est au bord de l’explosion. La fellation se poursuit, toujours plus intense et profonde… Son sperme va arriver ! Elle le veut, elle en a besoin ! Mais la vision s’arrête d’un coup… Lorsque la jeune fille réintègre son corps, la sensation de vide dans sa bouche est insupportable. Elle ressent physiquement le besoin d’une queue entre ses lèvres, poussant contre le fond de sa bouche. Sous sa petite jupe très serrée, son sexe laisse une bosse énorme ne laissant aucune doute sur son excitation. Jiraya semble satisfait. -Un dernier exercice et tu seras fin prête ! s’écrie-t-il joyeusement-Encore un exercice ! Mais je veux sortir maintenant ! Je dois sucer tout de suite !-Allons, ce ne sont pas des manières de jeune fille correcte ! Soit un peu patiente, je suis sur que tu ne le regretteras pas ! Je crois que tu connais bien la prochaine personne que j’ai choisi pour te faire découvrir comment donner du plaisir comme une vraie fille. Naruko, intriguée se laisse hypnotiser à nouveau. A peine sa conscience installée dans un nouveau corps, elle sent une queue puissante entrer en elle. Elle chevauche un Jiraya toujours aussi jeune que dans l’illusion précédente. De long cheveux roux, une poitrine bien lourde et cette énorme queue dans son tout petit minou bien rasé. Elle sent la bite épaisse s’enfoncer, ouvrir et étirer l’ouverture brûlante de cette chatte. La femme détend bien son trou pour faire glisser le membre entier en elle avant de le refermer, agrippant fermement la queue tandis qu’elle s’empale de plus en plus fort. Le jeu de pression puis relâchement de son minou rend la pénétration si intense. Le plaisir monte rapidement. Tout le vagin serrant la grosse queue… Chaque zone sensible bien stimulée… les frottements… son ventre tremble de plaisir à chaque descente. Par derrière, soudain, une main la plaque contre le corps de Jiraya et Naruko peut sentir une deuxième bite pousser contre la membrane ruisselante de mouille. La queue s’enfonce aux cotés de celle de Jiraya au plus profond de ce vagin. Elle ne voit pas le nouveau venu mais cela ne fait que renforcer son excitation. Les deux hommes commencent à la baiser chacun a leur rythme, forçant le passage pour produire à chaque coup une vraie décharge de plaisir dans le ventre de la femme. Lorsque les deux hommes déchargent enfin en elle, son corps a déjà été secoué par 4 orgasmes et des spasmes lui contractent encore le ventre. Lorsque Naruko sort de l’illusion, elle est plus excitée que jamais. A son grand étonnement, elle est seule au milieu d’un grand bar dans une tenue de soirée escort gaziemir particulièrement sexy. Elle cherche Jiraya des yeux mais ne le trouve nul part. La salle est pleine de fêtards, assis aux tables, au comptoir où en train de danser. La plupart sont des hommes et Naruko en surprend 4 ou 5 en train de la mater, surtout son petit cul bien moulé dans sa mini robe qui en couvre difficilement la moitié, laissant apparaître la peau bien rose et arrondie. La jeune fille rougit fort et tente de se fondre parmi les danseurs et de descendre sa robe autant que possible pour couvrir ses petites fesses. Pour ne rien arranger sa queue se met a gonfler et grossir si fort qu’elle forme à présent une belle bosse bien visible sous le tissu. Elle regarde à nouveau autour… Personne ne semble faire attention à elle. Naruko se décontracte un peu lorsque son regard croise celui d’un jeune homme au bar qui la regarde droit dans les yeux. Elle se sent rougir à nouveau, et encore plus lorsque le regard de l’homme descend le long de son corps, la déshabillant du regard. Il s’attarde sur le décolleté plongeant sur sa poitrine plate de femboy, son petit ventre puis ses longues jambes bien douces et lisses. Son regard remonte jusqu’à la bosse de sa queue avant que la jeune trans ai eu le temps de mettre ses mains devant. Cependant cela n’a pas l’air de surprendre le voyeur. La jeune fille est comme paralysée. Le garçon sourit et montre de la tête son entrejambe également enflée pour lui signifier que lui aussi est excité. Naruko fixe son regard sur le pantalon du jeune homme… La bosse est nette et instinctivement la jeune fille se met à imaginer la taille et la forme de cette queue sans se rendre compte qu’elle garde bêtement le regard fixé dessus. Le garçon s’approche et les yeux de la jeune ninja ne quitte pas cet entrejambe. Les images de son illusion lui reviennent et ses jambes commencent à trembler. Elle veut s’enfuir mais elle reste bloquée d’excitation et de désir. Il la prend par les hanches et l’embrasse avec une certaine tendresse. Ses lèvres sont douces et sa langue pousse bien vite contre les lèvres de Naruko, en force l’entrée pour venir envahir sa bouche. Ses mains lui caressent le ventre et les hanches, puis les fesses. La respiration saccadée, la tête pleine de sentiments contradictoires, elle cède au plaisir de se laisser aller à cette douce étreinte. L’homme interrompt le baiser pour lui glisser quelques mots à l’oreille.-Tu es tellement jolie, petit cœur. Tu sens comme tu m’excites ? Comment ne pas sentir cet énorme chose contre son ventre. Soudain, l’homme la retourne et vient presser sa queue contre ses fesses. Avec ses mains sur ses hanches, il dirige son bassin pour lui faire caresser sa queue avec son petit cul rose. La sensation est tellement nouvelle, tellement puissante… La jolie blondinette se laisse prendre au jeu et commence à tortiller doucement contre le pantalon gonflé. L’homme bouge aussi contre elle en une danse des plus sexuelles. Il monte un doigt jusqu’à sa bouche et elle se surprend à le lécher, puis le sucer doucement tout en poussant son cul de plus en plus dénudé contre le membre de cet inconnu. Après toutes ces semaines d’entraînement la petite trans se sent prête à exploser, prête à tout pour enfin assouvir ses besoins. Le programme de Jiraya a si bien marché qu’elle ne pense pas une seconde à toucher son sexe pourtant bien dressé. Elle ne pense qu’à la queue de son mignon partenaire. Elle le veut absolument ! La toucher, la goûter, la sucer, la prendre en elle… C’est comme si elle avait voulu cela toute sa vie. L’homme échange un clin d’œil avec le barman et entraine Naruko vers une petite porte. De l’autre coté s’étend une petite salle vide et sombre. A peine entrés, l’homme la pousse à se mettre à genoux, baisse son pantalon en une seconde et lui colle sa queue contre les lèvres. Il pousse son gland dans la bouche de sa proie qui l’avale sans résister. Toute la bouche est vite remplie, bien que seulement la moitié de cette énorme queue ne soit entrée. La jeune fille serre les lèvres pour sentir la bite bien ferme. Elle fait glisser l’engin en elle avec sa salive et commence à pomper doucement d’abord. Le garçon l’att**** par ses longs cheveux blond pour s’enfoncer davantage en elle. Elle gémit mais se laisse faire, respirant difficilement tandis que l’homme s’enfonce de plus en plus. Les yeux de la petite en pleurent tandis que le membre s’introduit plus profond, toujours plus profond dans sa gorge. Son maquillage se défait à mesure que sa gorge s’étire mais le plaisir de satisfaire cette belle queue est trop fort. Elle peut enfin respirer lorsqu’il la relève pour la plaquer contre la porte. Sa queue toute humide de salive s’enfonce sans difficulté dans son petit anus. Aux premiers coups de bite, la jeune travestie se met à gémir. Son corps tremble de bonheur. Le plaisir venant de son petit trou se répand partout comme une puissante vague. Elle ne sent plus que cet énorme chose qui la remplit si fort. Après 5 ou 6 coups, elle perd tout contrôle de son corps et se met à jouir puissamment contre le mur sans même avoir toucher à sa queue. Elle se sent totalement salope et fière de jouir comme une vraie fille. Elle perd toute notion du temps, se laisse prendre dans toute les positions que lui fait prendre son bel inconnu. Lorsqu’il la laisse enfin, nue et couverte de sperme, Naruko sait qu’elle est enfin devenue une vraie fille. Elle reste étendue un long moment à profiter de ce beau moment. Lorsqu’elle se relève Jiraya est là et la félicite. – Te voilà devenue une jolie jeune fille, Naruko. Une nouvelle vie s’offre à toi. Mais crois moi, ce n’est que le début de tes aventures !

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Bir cevap yazın

E-posta hesabınız yayımlanmayacak. Gerekli alanlar * ile işaretlenmişlerdir