Les divertissements d’un homme politique

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Les divertissements d’un homme politiqueMon métier d’homme politique implique que je me déplace sans cesse à travers le pays. Je passe près de la moitié de l’année dans des hôtels et mon salaire m’assure un grand confort. Je peux m’offrir à peu près tout ce que je veux. Notamment des filles jeunes. Parfois des prostituées, mais le plus souvent des escortes. Il y en a dans toutes les grandes villes. Avant chaque déplacement, je m’en réserve une pour le soir de mon arrivée. Il me suffit de me rendre sur un site internet et de parcourir les profils. Les étudiantes sont de plus en plus nombreuses à se prostituer. Le choix est large.Je vais avoir cinquante-sept ans et je suis friand de filles âgées de dix-huit à vingt-et-un an. Je les aime minces et grandes. J’ai une préférence pour les petits seins, mais il m’arrive d’opter pour une grosse paire de nichons de temps en temps. J’apprécie les chattes poilues, mais j’aime aussi éjaculer sur un pubis bien lisse. Je n’ai pas vraiment de préférence ethnique, ni aucune réticence à ce sujet, du moment que la fille est jeune et qu’elle fait tout ce que je lui demande, quitte à la payer plus que prévu. Elle doit me laisser la toucher quand je veux, où je veux, et elle doit également accepter les pénétrations non protégées, c’est ma première condition.En termes de vêtements, ma préférence va vers la sobriété, plutôt que les tenues sexy, mais il n’est pas rare que je demande à une fille de ne rien mettre sous une robe, ni culotte ni soutif. Ou qu’elle porte des bas, sans culotte. Ou des collants transparents sans rien dessous. La majorité du temps, je les prends pour la soirée et la nuit, mais il arrive que je garde une fille pour deux jours et deux nuits, sans interruption. Le prix ne m’importe pas. Dernièrement, j’ai notamment passé un week-end complet avec une étudiante asiatique de dix-neuf ans. Elle était mince et assez grande. De tout petits bursa escort seins pointus et un petit cul d’adolescente. Sa chatte était lisse et j’ai dû la sauter une dizaine de fois pendant le séjour, dans des lieux différents, pas uniquement à l’hôtel. J’ai éjaculé quatre fois en quarante-huit heures. La première sur ses fesses, après l’avoir enculée debout dans la salle de bains de ma chambre. La deuxième sur sa langue, dans les toilettes d’un restaurant où je lui avais demandé de se mettre complètement à poil et de se branler sur la cuvette des WC. La troisième sur ses seins, dans les bosquets d’un grand parc public où elle m’avait sucé après s’être également foutue à poil. La quatrième au fond de sa petite chatte, sur le lit de la chambre d’hôtel, après un repas bien arrosé au restaurant.J’aime parler avec les filles. C’est important de parler. Le corps est une chose, mais le mental est essentiel. J’aime qu’une fille me dise qu’elle n’est pas majeure. Je sais qu’elle ment, mais ça m’excite. La semaine dernière, par exemple, j’ai donné rendez-vous à une jolie petite blonde dans un restaurant. Je ne l’avais pas encore vue en vrai, nous avions seulement communiqué par SMS pour parler de mes exigences et de ses tarifs. Elle s’est installée à ma table et, rapidement, je lui ai demandé l’âge qu’elle avait. Elle m’a répondu :« Je viens d’avoir quinze ans. »Son physique et son visage se prêtaient tout à fait à ce mensonge, et je me suis très facilement mis en tête qu’elle avait ce très jeune âge. Nous avons dîné, bu et discuté. Elle a parfaitement tenu le rôle que je lui demandais. Elle avait beaucoup d’imagination et je me souviens que le lendemain, au moment de se quitter, elle m’a embrassé sur la bouche puis elle m’a dit :« J’ai adoré ce jeu. »Elle s’appelait Léa et nous nous sommes cantonnés à la chambre d’hôtel. Nous n’avons pas beaucoup fermé l’œil de la nuit, tellement bursa escort bayan cette petite nana m’excitait avec ses mensonges, avec son corps tout menu et avec ce qu’elle m’a laissé lui faire. Je ne sais pas combien de temps j’ai passé à lui lécher la chatte et l’anus. J’ai rarement éprouvé autant de plaisir à regarder mon gland glisser entre des lèvres, sans préservatif, ou s’enfoncer dans une bouche. En moins de vingt-quatre heures, j’ai déchargé trois fois.Il n’est pas rare que je demande à une fille de jouer le rôle d’une femme de chambre, sans s’être jamais vus en vrai auparavant. Nous combinons le jeu par SMS et la rencontre a lieu directement à l’hôtel.Je l’ai fait tout récemment avec une ravissante brune de dix-huit ans qui s’appelait Sarah. Une étudiante. Ses cheveux étaient très longs et lisses. Elle est venue frapper à la porte de ma chambre et je lui demandé d’entrer. Elle a ouvert la porte et l’a refermée. J’étais assis dans un fauteuil. Elle portait une blouse blanche coupée à mi-cuisses, avec un bouton défait en bas et trois en haut, de sorte à ce qu’on voit la naissance de ses seins.« Vous avez besoin de quelque-chose, monsieur ? dit-elle. »« Oui, dis-je, j’apprécierais de boire un verre, mais pas seul. Fournissez-vous ce genre de service ? »« Bien sûr monsieur. »« Parfait. Que voulez-vous boire ? »« Un Martini. »« Je m’en occupe. Asseyez-vous dans le fauteuil en face du mien. »Elle s’est assise et j’ai fait le service. Je lui ai donné son verre et nous avons trinqué. Je me suis rassis et je lui ai dit :« Comment vous appelez-vous mademoiselle ? »« Sarah. »« Vous travaillez dans cet hôtel depuis longtemps ? »« Depuis quinze jours. C’est un job d’été, je suis étudiante. »J’ai hoché la tête et dit :« Et cela vous plait ? »« Oui, j’aime bien. C’est agréable. »J’ai pris une gorgée de whisky et je lui ai dit :« Vous arrive-t-il d’être toute nue sous escort bursa votre jolie blouse ? »« Oui, assez souvent. »« C’est le cas aujourd’hui ? »« Oui, dit-elle avant de boire. »« Montrez-moi vos seins, s’il vous plait, dis-je. »Elle ouvrit les pans de sa blouse et me montra ses seins. Ils étaient assez fermes et dotés de superbes aréoles.« C’est bien, dis-je. Maintenant vous allez défaire tous les boutons de votre blouse, en commençant par ceux du bas, en écartant les jambes et en m’expliquant les deux dernières choses un peu spéciales que des clients vous ont demandé de faire. »Elle se mit à défaire les boutons, lentement, en me regardant.« Je me suis accroupie à poil sur la bouche d’un monsieur allongé sur son lit, pendant que sa femme se masturbait à côté de lui. »« Continuez. »« J’ai pissé en me masturbant pendant qu’un homme d’une soixantaine d’années me sodomisait sur le sol de la salle de bains, dit-elle en défaisant le dernier bouton de sa blouse. »« C’est très bien, Sarah, dis-je. Vous avez une très belle chatte poilue. Maintenant, vous allez ôter votre blouse et venir vous empaler sur ma bite en me tournant le dos, en serrant les cuisses. Je ne bougerai pas, c’est vous qui rebondirez sur moi. »Elle s’est levée et j’ai enlevé mon pantalon et mon caleçon, puis j’ai sorti ma bite qui était raide comme un bout de bois. La fille est venue s’asseoir sur moi et se l’est enfoncée au fond de la chatte, puis elle s’est mise à bouger comme je le lui avais demandé.Je n’ai pas pu me retenir longtemps. Sans qu’elle cesse son mouvement, je lui ai envoyé des giclées de sperme bien liquide dans la chatte. Ça s’est rapidement mis à couler le long de ma queue et j’en ai étalé sur le bas des fesses de la fille et sur mes couilles qui continuaient de se vider.Ce genre de jeux et d’autres encore…Je peux tout me permettre avec les filles de mon choix, n’importe où et n’importe quand. Elles me passent tous mes caprices, du moment que je les paye comme il faut. Vous comprenez pourquoi j’aime le métier d’homme politique. Et pourquoi il m’importe d’être réélu la prochaine fois. Votez pour moi, je vous prie.Merci d’avance.:::

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Bir cevap yazın

E-posta hesabınız yayımlanmayacak. Gerekli alanlar * ile işaretlenmişlerdir