Mon mari mon amant et moi

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Babes

Mon mari mon amant et moiCoucou, petite présentation rapide. Moi c’est Patricia, j’ai quarante trois ans, je mesure un mètre soixante cinq, je pèse soixante deux kilos, cheveux mi longs, brune aux yeux marrons avec y paraît, un regard à faire tomber les braguettes. Je suis mariée à Julien depuis longtemps. On a 2 deux enfants. Notre couple fonctionne très bien enfin fonctionnait bien jusqu’ à notre séparation. Mais je regrette un peu le manque de communication entre nous au niveau sexuel. On ne ce dit pas nos envies, ce que l’on aime ou ce que l’on aime moins. Nous sommes plutôt réservé et timide sur ce point là. Mais on est heureux comme ça.Un soir, alors que l’on s’apprêtait à dormir, Julien a osé me demandé si j’avais des fantasmes. C’était mignon car j’ai bien senti dans sa voix qu’il n’était pas à l’aise. Malheureusement, je lui ai répondu que je n’ai pas de fantasme. Mensonge, mais je ne veux pas lui avouer le mien.J’en ai trop ! J’aimerais bien le sodomiser ou qu’il ai une relation bisexuelle. Mais je suis certaine qu’il ne voudrait pas. Alors, je préfère ne rien dire. Il doit être déçu par ma réponse et me dit qu’on à tous des fantasmes. Je lui confirme que moi, je n’en n’ai pas… Et lui, c’est quoi ses fantasmes ? Je profite donc de la situation pour lui poser la question. Et quelle surprise lorsqu’il me dit qu’il aimerait me regarder baiser avec un autre homme.Je m’attendais à plein de choses, notamment un plan à trois avec une autre femme, mais pas à ça. Je ne sais pas trop quoi lui répondre. Je sais qu’il n’est pas jaloux, mais là, je suis très surprise. Et que je le trompe souvent !Il ne dit plus rien, moi non plus. J’aimerais bien qu’il me parle, mais rien, il reste silencieux. Du coup, je réfléchis à son fantasme. Et je me dis que peut-être, on pourrait trouver un homme bi.Ça cogite beaucoup dans ma tête mais je fini tout de même par m’endormir. Les deux, trois jours qui ont suivi, j’ai beaucoup réfléchi, j’ai imaginé différents scénarios dont un plan à trois avec un homme bi. Mais je ne veux toujours pas lui avouer mon envie assez spéciale. Ou alors, j’accepte de coucher avec un autre homme et dans le feu de l’action, j’essaie de les pousser l’un vers l’autre. C’est peut-être la meilleure occasion qui ce présente à moi pour essayer de réaliser mon fantasme et donc, un soir, je lui dis que je suis d’accord pour réaliser le sien. Ça mettra du piquant dans notre vie et peut-être qu’on sera plus communicatif lui et moi. En tout cas, on aurait dit un gamin qui venait de recevoir un super jouet. Il me dit que le plus simple serait de s’inscrire sur un site échangiste et de passer une annonce. Je lui ai répondu que je le laissais gérer. Je l’ai vu dès le lendemain se lancer dans la recherche de mon futur amant. Après quelques jours, il m’a annoncé qu’il avait sélectionné quelques candidats et que je pouvais choisir celui qui me plaisait le plus. Encore une fois, je lui ai répondu que je le laissais gérer et que je lui faisais confiance pour choisir la bonne personne. Quelques semaines plus tard, Julien m’a annoncé qu’il avait trouvé l’heureux élu et qu’il avait pris rendez-vous avec lui, ce samedi pour le rencontrer. Je lui ai demandé s’il avait une photo pour voir à quoi il ressemblait. Il a allumé son pc et me l’a fait voir. Je lui ai dis, il est plutôt beau gosse, tu as bon goût sur les hommes mon chéri. En fait, je le trouve carrément super mignon. On dirait un mannequin des magazines de mode dans son costume. Je suis plutôt satisfaite du choix de mon mari.Je suis un peu nerveuse ce samedi matin. Je n’ai pas très faim au petit déjeuner, alors je pars courir pour me changer les idées. A mon retour, je passe un long moment dans la salle de bain à me préparer. Le midi, je grignote une salade, mais je n’ai toujours pas faim. Ensuite, je décide de m’habiller. Il paraît que le rouge est aphrodisiaque pour les hommes, alors je choisis des sous vêtements et une petite robe de cette couleur. Et je sais que mon mari adore cette tenue. Elle m’arrive à mi-cuisses et propose un joli décolleté. Je complète cette tenue avec des escarpins noir à talons fins. On habite à trois cents mètres du bar ou on a rendez-vous et dix minutes avant l’heure, on commence à y aller. On rentre dans le bar, repère Hervé installé à une table et on va à sa rencontre. Il se lève pour nous dire bonjour, il est grand, assez costaud physiquement. Il est habillé comme sur la photo, d’un costume, une cravate, cheveux très court, rasé de prêt. Quand je lui fais la bise, il sent bon le parfum. C’est un très bel homme, je pense d’une quarantaine années. Il a une voix très grave. On s’installe à sa table, on commande nos boissons et il demande à me parler en privé. Julien paraît ne pas vouloir, mais je lui demande de nous laisser cinq minutes. Une fois seules avec lui, il me demande si ce n’est pas mon mari qui me force pour faire l’amour edirne escort avec lui, si je suis bien consentante. Je trouve sa question très classe, je suis ravie qu’il s’en inquiète. Je lui confirme que je suis d’accord, alors il me demande si j’ai des envies particulières. Je lui pose la question de savoir ce qu’il pense de la bisexualité. Il me dit qu’il n’a jamais fait ça avec un homme, mais qu’il n’est pas forcément fermé à l’idée. Et il me demande si je veux qu’il fasse quelque chose avec mon homme.« -Non, non, non, je pense qu’il le prendrait mal, mais essayer de le toucher s’il s’approche de nous, de le frotter avec votre sexe, du style sans faire exprès pour voir sa réaction. Je vous laisse faire mais j’aimerais savoir comment il réagit. » Il me répond qu’il va essayer et me demande si j’ai d’autre souhait. Je lui réponds non et j’envoie un SMS à Julien pour qu’il nous rejoigne. On passe une paire d’heures dans ce bar à discuter avec Hervé. C’est un homme très sympathique, pas du tout timide, bien au contraire très sur de lui. Il me plaît beaucoup, sa voix grave et sensuelle m’envoute et je me dis que mon chéri a fait le bon choix. J’essaie de communiquer avec lui par des petits geste afin de savoir ce qu’il en pense et lui faire savoir ce que moi je pense mais on ce comprends pas vraiment. Je sais même pas si Julien a prévu de le ramener aujourd’hui à notre appartement ou si c’est juste un premier rendez vous pour faire un peu plus connaissance. Moi personnellement, j’ai très envie de baiser avec lui aujourd’hui. Et puis, Hervé s’excuse et nous informe qu’il s’absente cinq minutes.« -Alors mon chéri, tu en penses quoi ?-C’est toi qui doit le dire, c’est toi qui va baiser avec.-Il me plait bien, c’est un homme très charmant, poli, respectueux. Il a l’air intelligent, cultivé et intéressant. Et en plus, il est plutôt mignon et physiquement il m’attire bien. Mais il faut qu’il te convienne à toi aussi. Tu va lui prêter ta femme.-Je communique avec lui par SMS depuis quelques semaines, j’ai appris à le connaître un peu et il me plaisait déjà. Cette rencontre confirme ce que je pensais de lui. Du coup, c’est bon ? S’il te plaît à toi aussi, on lui dis de venir chez nous ?-Bah oui, puisqu’il nous convient à tous les deux »Lorsque Hervé reviens, Julien lui dis qu’on habite à trois cent mètres d’ici et lui propose de poursuivre la journée chez nous ce qu’il accepte avec plaisir. Arrivé à la maison, j’ai le cœur qui bat fort et je tremble de tout mon corps. Je me sens toute timide mais également toute excitée. Julien invite Hervé à s’assoir sur le canapé et je prends place à côté de lui. Habituellement, je ne me serais pas assise aussi prêt d’un autre homme que le mien. Mais la, nous sommes collé l’un à l’autre. Je ressens la chaleur de son corps sur le mien alors que nous sommes encore habillé. Après avoir été chercher des rafraîchissement dans la cuisine, Julien s’installe lui aussi à côté de moi, mais sans ce coller. Hervé s’adresse à Julien pour lui faire des compliments sur moi, je sens que je dois rougir. Je sens aussi la chaleur monter dans mon bas ventre et mon entrejambes qui s’humidifie. C’est bon d’entendre que l’on nous trouve jolie. Et puis Hervé demande à mon homme de m’enlever ma robe. Je ne suis pas très rassurée pour le moment, mais je me lève et pivote sur le côté, afin que mon chéri ai accès à la fermeture dans mon dos. Il la baisse jusqu’à la naissance de mes fesses. Puis, il att**** le tissu au niveau de mes épaules et fait glisser ma robe jusqu’à mes chevilles. Je dois inonder ma petite culotte tellement c’est excitant. Je me retrouve quasiment nue debout devant un inconnu. Hervé me regarde dans les yeux et plonge sa main sur mon sexe. Il me caresse la vulve, masturbe le clitoris. Il a les doigts agile qui ce promène sur ma chatte. Je ne soutient plus son regard et ferme les yeux. Je respire fort, je gémis et il introduit ses doigts à l’intérieur de mon intimité. Il me farfouille l’intérieur, c’est tellement bon que je l’entends parler à mon mari mais ne l’écoute pas. Ses doigts s’agitent au plus profond de mon sexe. Tout en me masturbant, il me reprends les seins en bouche. Il me lèche les tétons, les mordille doucement, puis plus fort. Il me mord carrément, me fait mal, il continue son traitement mais finalement, c’est trop bon ce qu’il me fait. Puis, sans rien comprendre et sans m’en rendre compte, on ce retrouve dans les positions inversées. Je suis assise sur le canapé, à côté de Julien et Hervé est debout devant moi. Il défait son pantalon et se fout à poil. Putain, quelle queue. Elle est énorme alors qu’il ne bande pas encore. Et sa paire de couilles, bien grosses et bien lourdes, qui pendent bien bas entre ses cuisses super musclées. J’hésite un peu mais j’att**** cette queue et commence à la masturber. Elle est si grosse que j’en fais pas le tour avec mes doigts et pourtant, escort edirne elle est encore au repos. Je l’att**** également sous les couilles comme pour y soupeser le contenu. Je le masturbe doucement et regarde mon chéri pour essayer de voir ce qu’il pense. Il me sourit. Ne regrette t’il pas de me voir avec cet homme ? Ou au contraire, est ce que ça l’excite vraiment ? Je ne sais pas trop à quoi il pense. Mais c’est lui qui veut vivre cette expérience, alors je vais essayer d’en profiter. J’ai la bite d’Hervé à quelques centimètres de mon visage, je la prend dans ma bouche. J’enroule ma langue autour de son grand, je l’aspire. Elle est délicieuse. Elle commence à s’allonger, à grossir et à durcir dans ma bouche. J’ai du mal à accepter plus que son gland tellement elle est énorme. Je m’applique à lui donner un maximum de plaisir. Je le suce, les yeux levés sur lui. Il est en train de finir de ce déshabiller et le haut est aussi musclé que ses jambes. Les bras, les abdominaux, les pectoraux, enfin bref, tous les muscles de son corps sont très développés. Un véritable athlète. Il reprend sa conversation avec mon chéri. Encore une fois, ces paroles sont assez humiliante, mais Julien ne répond pas. Il obéi lorsque Hervé lui demande de me masturber pour constater comment je mouille. Il a raison en plus, j’ai la chatte trempée. Julien glisse une main sur mon sexe et me caresse le clitoris. La caresse de mon chéri m’excite encore plus. Hervé m’att**** derrière la tête pour s’introduit le plus loin possible dans ma gorge. Il commence ses vas et vient dans ma bouche, essaie de me faire une gorge profonde… Il connais son gabarit le garçon, il veut m’étouffer ou quoi ? Je ne dis rien mais n’en pense pas moins. J’essaie de contrôler cette fellation avec ma main. Pourtant, il accélère la cadence, il me baise littéralement la bouche. Jamais Julien ne m’a baiser la bouche comme ça. D’habitude, c’est moi qui rythme tout quand je suce. Mais finalement, j’aime beaucoup être traité comme ça, ça m’excite terriblement. De temps en temps, il caresse son sexe sur mon visage. J’essaie de garder le contrôle tout de même, le masturbe à chaque pénétrations de sa queue dans ma bouche, lui caresse les couilles. Au bout d’un moment, il stop ses vas et vient et profite de se que je lui fais. J’utilise tout mes pouvoirs et mon savoir faire à le faire monter au septième ciel. Mais pour le moment, c’est moi qui suis en train de grimper aux rideaux, car mon mari me masturbe toujours et c’est un expert avec ses doigts. Je sent mon plaisir monter, je suis sur le point d’exploser de jouissance, lorsque Hervé se retire de ma bouche et demande à Julien d’arrêter de me masturber. Merde, il me fait quoi ? Pourquoi il stop tout maintenant ? J’allais jouir la, c’était trop bon. Finalement, je n’ai pas vraiment le temps de reprendre mon souffle, Hervé se place entre mes cuisses et commence à me bouffer la chatte. A la vache, c’est exquis. Les quelques secondes de repos entre l’arrêt de la masturbation de mon homme et le début du cunnilingus de mon amant on suffit à faire redoubler le plaisir que je ressens. Sa langue danse à merveille sur mon clitoris et sur ma vulve. Je jette un coup d’œil à mon mari et explose dans un orgasme très puissant. J’ai une drôle de sensation qui se mélange à mon orgasme. Je ne me souviens pas avoir jouie si fort un jour que j’en ai presque honte. Mais je n’ai pas vraiment le temps d’y penser que Hervé, est déjà en train de pointer son gland à l’entrée de ma chatte et d’une poussée, s’introduit entièrement dans mon intimité. Je pousse un cri de satisfaction et de surprise, je pensais qu’il allait y aller doucement vu la taille de son outil. Mais pas du tout, il y va à fond directement. Il se retire et me pénètre de la même manière, tout aussi brusquement que la première fois. Nouveau cri mais plus de surprise, juste de satisfaction et de plaisir. Il commence à me baiser dans un rythme plutôt lent. Je ressens bien la grosseur de sa queue dans ma chatte et savoure ce moment avec délice. Il accélère la cadence et je crie, hurle quasiment de jouissance à chaque coup de rein de mon amant. Je regarde mon mari dans les yeux pendant qu’un inconnu me baise comme jamais on m’a baiser. Il me sourit, je pense qu’il apprécie vraiment la situation. Je pose une main sur son sexe et constate qu’il a une grosse érection coincée dans son pantalon. C’est dommage qu’il souhaite juste me regarder baiser avec cet homme, qu’il ne souhaite pas participer. En tous les cas Hervé, lui, me baise à fond. Le plaisir que je reçois est incroyable et je sens qu’un nouvel orgasme est en train de monter. Je ne tiens plus le regard de mon homme, ferme les yeux et je suis emportée dans une jouissance encore plus forte que la première. Cet homme est très doué pour mener une femme dans un monde de plaisir extrême. Et pourtant, je n’arrive pas à me libérer edirne escort bayan complètement. J’ai de nouveau honte de jouir si fort devant mon mari qui ne m’a jamais emmené aussi loin sur la route du plaisir. Hervé se retire de ma chatte et nous demande de nous placer en position soixante neuf. Il veut que Julien me lèche la chatte pendant qu’il va me baiser. Ça, c’est en rapport à ce que j’ai demandé, mon homme va avoir la queue d’Hervé très proche de lui. Mon mari s’allonge sur le canapé et je me place au dessus. Il plonge directement sa bouche sur ma chatte pour me lécher. J’adore quand il me fait cette caresse, c’est trop bon. Je pose mon visage sur son sexe, malheureusement emprisonné dans son pantalon et constate qu’il bande toujours très fort. Pendant ce temps, Hervé c’est placé entre mes cuisses et comme à son habitude, il me pénètre à fond, sans ménagement. Ah putain, que c’est bon, en fait je voudrais pas qu’il le fasse autrement. Aussitôt, il entreprend de me baiser intensément, me tire les cheveux, c’est super jouissif. Et quelle sensation exquise que de ce sentir rempli par cette queue inconnue et de ce faire bouffer le clitoris par son mari. J’espère qu’il va oser donner des petits coups de langue à cette bite qui me pilonne. Lorsque Hervé s’adresse à Julien pour lui demander s’il aime avoir ses couilles sur son visage, j’ai mon cœur qui fait des bons dans ma poitrine. Comment mon chéri gère t’il la situation, est ce que ça le dérange ? En tout cas, il continue à me lécher le clitoris sans broncher. Moi, ça me rend super heureuse et je me sent comme une véritable chienne en chaleur, prise en levrette. Je ne repousse même pas les doigts qui me fouillent l’anus. Bien au contraire, je sens que je ne vais pas résister longtemps à ce traitement. La langue experte de Julien qui me bouffe le clitoris et Hervé qui me fait une double pénétration avec sa grosse bite et ses doigts, me font partir dans un nouvel orgasme très puissant. Je suis en pleine jouissance lorsque Hervé m’annonce qu’il va me sodomiser. J’ai juste le temps de penser que sa bite va me déchirer, que ça ne va jamais passer, qu’il est déjà en train de forcer mon anus. J’essaie de me détendre, mais le passage du gland me font pousser un cri, non pas de douleur, mais plutôt d’une sensation de gène. Et sans la moindre hésitation, Hervé me pénètre entièrement. Il m’att**** par les hanches et commence une baise lente. J’ai déjà été sodomisé deux, trois fois par Julien ou mes amants mais c’est pas ce que je préfère. Là, c’est différents. Le contexte déjà, Julien qui continue de me lécher la chatte et également la taille de la bite qui me pénètre, font que j’apprécie cette sodomie. Je crie à chaque va et vient. Mais Hervé ne sais pas rester tranquille, il accélère la cadence. Putain, finalement c’est trop bon. Je hurle mon plaisir pour l’encourager. Il me sodomise à fond, sort sa queue de mon anus, pour la ré introduire entièrement. Il en profite bien le salop. Moi aussi d’ailleurs. J’en profite tellement que je finis par jouir une nouvelle fois. Un orgasme tout aussi puissant que les précédents me terrasse. Je suis à bout de force, vidé de toutes mon énergie. Une fois remise de cet orgasme, Hervé ce retire de mon anus et nous demande de nous assoir sur le canapé. Il se place debout devant moi et attire ma tête vers son sexe. Je le prends en bouche, le suce pendant qu’il se masturbe. Il souffle de plus en plus fort, il ne devrait plus tarder à jouir. Je continue de le sucer, j’ai envie qu’il se vide dans ma bouche. Il vient, il va jouir mais, il se retire de ma bouche et éjacule sur mon visage. Un premier jet de sperme me surprend et je sursaute lorsqu’il s’écrase en pleine face. Un deuxième puis un troisième jet, finissent sur mon front, mon nez. Et c’est pas fini, il continue de déverser son sperme, en grosse quantité, sur mon visage. Julien ne m’en a jamais fait. Et je suis plutôt bien arrosé. Il se rapproche un peu plus de moi, un jet s’écrase sur mes lèvres et je le reprends en bouche. Je le pompe, le suce, il déverse encore un peu de son sperme dans ma bouche. J’enroule ma langue sur son gland. Puis, il se recule, me regarde et demande à Julien de me nettoyer avec sa bouche. Je lui souris, avale le sperme que j’ai dans la bouche et tourne la tête vers mon mari. Lui, regarde Hervé plutôt furieusement. Puis il tourne la tête vers moi et je lui souris pour l’encourager, pour l’inviter à venir me nettoyer. Il hésite et fini par s’approcher. Il m’embrasse. Sa m’excite énormément. Il me lèche, je respire fort, il ressent que sa me plaît. Il me bouffe le visage, nettoie tout le sperme, ne recrache rien. Mon homme vient de passer un cap dans sa vie sexuelle et je suis aux anges. Hervé c’est déjà rhabiller et nous regarde. Il remercie mon mari pour le moment qu’il vient de passer. Puis, il me remercie également et me demande s’il a répondu à mes attentes. Je lui réponds que c’était très agréable et qu’il a parfaitement répondu à mes attentes. Bien plus que je l’imaginais.Après un dernier petit verre, bien mérité, on ce dit au revoir et mon amant d’un soir s’en va.

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Bir cevap yazın

E-posta hesabınız yayımlanmayacak. Gerekli alanlar * ile işaretlenmişlerdir