Nous somment devenus profs de sexe …

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Nous somment devenus profs de sexe …Mon mari vient de me faire une réflexion aberrante à laquelle je n’ai su que répondre de cohérent pour le remettre à sa place une bonne fois pour toutes-Elle est baisable notre nouvelle petite voisine, ‘évidemment’ je ne dis pas ça pour moi …-Tu as vu sa dégaine ? ce ne doit pas être un bon coup au lit-Peut-être faut-il simplement ‘l’éduquer’ ?-Et tu serais ‘évidement’ son professeur ?-Si tu me branche pourquoi pas ? -Je n’ai jamais eu l’occasion de parler à cette femme-Tu devrais …-Et moi je me tape son mec ? car je te signale qu’elle est accompagnée-Il est comment ? -Boff …. -Alors je te donne le feu vert !-Oublie, c’est une mauvaise idée pour nous deux N’empêche que cette réflexion a fait son chemin dans ma tête… ces nouveaux venus, qui doivent avoir notre âge, c’est-à-dire la trentaine, sont là depuis deux mois dans la maison voisine de la nôtre, rien à signaler de particulier sinon qu’ils ne sont pas causant, c’est sûr nous aurions dut faire le premier pas afin de faire connaissance, de temps à autre je la croise dans la rue, elle parait très timide, comment l’aborder ? si j’avais une suggestion lui faire ce serait de changer de look, même s’ils ne roulent pas sur l’or elle pourrait faire un effort pour sa coiffure et l’assortiment de ses vêtements et surtout lâcher ce jean mal coupéComme dit Cyril, mon mari il y a une éducation à refaire, a moins qu’il ne se cache sous cette apparence négligée une bombe sexuelle ? … je dois tirer ça au clair ! je me suis donc arrangée pour croiser son chemin dès le lendemain-Bonjour excusez-moi de vous aborder en pleine rue madame mais il se trouve que nous somment voisines et je pense que nous devrions faire plus ample connaissance -Bonjour, figurez-vous que je pensais exactement la même chose -Alors venez prendre un café à la maison ? -Après déjeuner si vous voulez, mon compagnon n’aime pas que je sorte sans lui alors je dois faire attention-Aaaaahhhh … je vous laisse libre de l’horaire -Treize heure trente ? -Ça marche, à tout à l’heure…. je m’appelle Julia -Et moi Constance Cette pauvre fille est emmurée par son mec, c’est abject, si ça se trouve ce monsieur ne se gêne pas pour la faire cocue à l’extérieur, je vois le genre : ‘ je t’interdis de te maquiller, de te coiffer, de porter des tenues ‘provocatrice’, fait la cuisine le ménage, va chercher le pain est c’est tout, par contre ne t’inquiète pas si je rentre tard … ! je dois la questionner en douceur sans la cabrer -Asseyez-vous Constance, vous portez ce joli prénom à merveille ! il est doux et sensuel, comme vous !-Merci Julia pourtant je ne l’aime pas -Vous avez tort, aimez-vous et vous l’aimerez-Je ne comprends pas …-Et si nous nous tutoyions ? -Je ne suis pas habituée avec des étrangers mais je vais essayer -Désormais nous ne somment plus étrangères, je vais chercher les cafés, ils sont prêts, sucre ? -Sans -Comme moi, alors si tu me parlais de vous ? mariée, en couple ? des enfants -En couple… sans enfants, heureusement-Haaa … tu as des soucis ? -Je me sens étouffée-Par ton homme ? -Oui -Je ne veux pas me mêler de ta vie privée mais quelquefois parler soulage et peut-être pouvons-nous vous aider ? -Nous ? -Mon mari Cyril et moi -Vous êtes marié ? -Oui -Ton couple doit merveilleusement marcher, ça se voit à ton humeur, ta joie de vivre, pas d’enfant ? -Pas pour l’instant mais nous y réfléchissons-Il sera heureux chez vous !-Qu’est-ce qui ne vas pas dans ton couple ? -Off c’est délicat ….-Je parie que c’est sexuel ? -Comment as-tu deviné ? -Le sexe c’est la base de l’entente du couple -Je le crois aussi mais hélas …-Ça vient de toi ? de lui ? -De lui -Vide ta conscience, il te fait jouir ? -Jamais, mais ce n’est pas de ma faute -Tu jouis seule ? -Je crois que je le pourrais, mais je n’ose pas par peur que ça se lise sur mon visage, il va jusqu’à contrôler mes culottes dans le linge sale -Je comprends… c’est donc à ce point … -Tu le fait seule te toucher toi ?-Souvent et quelquefois devant Cyril, pourtant il sait me mener très hatay escort facilement à l’orgasme… tu connais ton sexe ? -Le connaitre ? …. -Oui au début je me servais d’un miroir pour voir ‘dedans’, la chatte d’une femme est mystérieuse, quand on le connait bien se faire jouir est facile-Tu oses faire ça ?-Houlàlà, y’a du boulot … ça te dirais de voir ma chatte ?-Je ne suis pas lesbienne ! -Ce n’est pas une tare ! entre copines il nous arrive de nous la montrer !-Ha-bon ? -Oui par exemple pour comparer nos toisons épilées de différentes façons -Pas pour autre chose ? -Ça c’est un secret que je te confierais sans doute plus tard ! alors ? je te la montre ? tu me la montre ?-Montre-la-moi …juste comme ça …-Je vais ôter ma culotte et m’assoir sur cette chaise devant toi les jambes écartées-J’admire ton aisance pour parler de ça aussi facilement sans que ça paraisse ‘sale ‘ -Parler de cul n’est pas vulgaire bien au contraire, c’est ça qui te manque, je ne te choque pas ?-Aucunement, il me semble m’éveiller a la vie… tu es rasée ? -Pas entièrement, Cyril aime que mes lèvres soient dégagées pour lécher et pour qu’il me la mette plus aisément -Arrête ! je crois que je fais pipi dans ma culotte-Ce n’est pas du pipi constance, c’est ta mouille, tu mouille ? donc tu n’es pas frigide -C’est dingue …-Tu devrais enlever ton jean-D’accord… dis-moi, Cyril … -Quoi Cyril-Il en a une … grosse ? -Ça dépend ce que tu appelles grosse ? il l’a comment ton gars ? -Comme ça de long et comme ça de gros …c’est beaucoup ? -Ma pauvre constance … ce que tu me montre ça fait quinze de long sur quatre ? de gros ? ceci dit j’ai une amie qui a jouis avec une bitte de seulement cinq centimètres donc ça ne veut rien dire, du moment que le propriétaire sait s’en servir… ce n’est pas le cas pour toi, car rien que d’imaginer lécher et d’enfoncer une bite dans ma chatte te fait mouiller comme une fontaine… ne pleure pas … appuis toi contre moi … ça va aller pour aujourd’hui …-Je veux rester encore un peu tant pis si ce con rentre plus tôtConstance blottie contre moi est prête à craquer, c’est très naturellement que ma main progresse entre ses cuisses que je trouve parfaites, elle les sépare sans protester lorsque mes doigts atteignent son slip trempé, ses ongles se plantent dans mon avant-bras quand me doigts écartent la grande culotte et se fraient un chemin dans la toison drue afin de séparer les lèvres et débusquer le clitoris gros comme un grain de maïs que je fais rouler sous mon doigt-Julia … -Chuuuuutttt-Julia, je vais… jooooouuuuuuuiiiiiiiiiiiirrrr-Vas-y lâche toi, hurle si tu le désire, pisse dans ma main, ne te gêne surtout pas Constance ! oooooooooouuuuuuuiiiiiiiii pisse cochonne !-Rhhhhhaaaaaaaaaaaaannnnoooooooooonnnnnnnnnnn c’est trop bbbboooooooooonnnnnnnnnnnnn !!!! -Et voilà ! imagine-toi si je t’avais léchée ? -Je reconnais que c’était bon, mais je préfèrerais un homme … mon dieu c’est l’heure !je dois y aller ‘ il ‘ doit m’attendre-Reviens demain ? -Peut-être, merci pour ce bon moment -Au fait, tu ne possèdes pas de jupe ?Je n’ai pas eu la réponse ! quand j’ai raconté ça à Cyril le soir il en bandait et m’a demandé de la pousser dans ses retranchements… aurait-il envie de se faire Constance ? je découvre que je cèderais volontiers a ce ‘caprice’ pour satisfaire ma voisine et faire de son macho de mec un pauvre cocu Le lendemain, après déjeuner, constance sonne, radieuse et en jupe ! jupe des années vingt mais jupe quand même, elle a laissé ses cheveux tombant sur ses épaules qui lui donnent unaire aguichant-Coucou, ça c’est bien passé hier soir ?-Je lui ai avoué que nous nous étions vues, ça l’a mis dans une rage folle et il est allé se consoler au bistro avec ses potes, ainsi je n’ai pas été importunée davantage -Il n’a pas vérifié ta culotte ? elle était à tordre !-Non, je l’ai lavée dès son départ ainsi il n’as rien vu, aujourd’hui j’ai pris mes précautions… -Ah ? -Regarde … -Tu es nue ? -Et je peux te dire que ça change tout, l’air frais produit un effet terrible !mais tu dois escort hayat connaitre ?-Lorsque nous sortons faire une ballade avec mon mari, c’est rare si je n’ai pas la chatte à l’air, des hommes triés sur le volet profitent de la vue, seulement de la vue… pour l’instant ! -Tu montres ta chatte dans la rue ? et tu aimerais la faire toucher ?-Oui et ce fantasme est super excitant, sans doute franchirons nous le pas bientôt, dis-moi ? si tu n’as pas de sou vêtement c’est que tu as une idée derrière la tête ?-J’espérais que tu me parlerais de cul ? -Pourquoi pas, qu’aimerais tu savoir ? -Apprend moi à me masturber …-Rien de plus facile, asseyons-nous en tailleur face a au grand miroir, comme je le fais souvent-Mais tu n’as pas de slip non plus ? -Je me doutais que notre conversation tournerait autour du clitoris ! tire sur tes lèvres afin de les ouvrir comme je le fais … -C’est marrant je préfère regarder ta chatte que la mienne !-Et si ma main caressait ta vulve et que la tienne reproduirait mes gestes sur la mienne ? -C’est vachement excitant … mais dans ce cas pourquoi rester assises ? nos doigts savent où aller et quoi faire ?-Déshabillons-nous et allons sur le lit-Tu raconteras ça à ton mari ? -Bien sûr il ne va pas t’en vouloir ? -Il va tout simplement me trousser sur le coin de la table, ainsi qu’il l’a fait hier soir en murmurant ton prénom -Il pense à moi en te baisant ?-Et je ne suis pas jalouse, enlace moi Constance …embrassons-nous … glisse ta main entre mes cuisses … HHAAAAAAAAAAAAAOOOOOOOOOOOUUUUUUUIIIII enfonce tes doigts dans mon con -Ouvre moi la chatte Julia … je veux jouir comme hier… Mmmmmmmmmuuuuuuuuuuuummmmmmmmm ! -Imagine la grosse bite de Cyrile qui pénètre au fond de ta matrice là où ton mec ne peut aller avec la sienne … -Oooooooouuuuuuuuuuuiiiiiiii ! il m’étire la choune … j’aime ça -Il va décharger son foutre bien au fond -Sans capote ??? il me prend toujours avec un préservatif de peur de me faire un enfant-Sans capote, que tu sentes bien sa chair coulisser dans la tienne-Il va m’engrosser mais j’m’en fou …-Tu caches bien ton jeu sous ton air de pucelle timide, en fait tu adore te faire troncher -C’est vrai je sens que j’aimerais me faire arracher la culotte, qu’on me force la moule -Et le cul ?-Quoi le cul ? -Si je te fais baiser par mon mari il te prendra certainement aussi par l’anus -Ça se fait ça ?-Attend … -Aaaaaaiiiiieeeee ! ôte tes doigts de mon cul Julia, c’est désagréable ! -Laisse-moi faire, tu veux t’émanciper ? -Oui, j’en ai très envie -Une fois la surprise passée tu vas adorer te faire ramoner le fion -C’est vrai, j’aime assez, après ça tu vas m’apprendre quoi ?-Le soixante-neuf et c’est maintenant -Ou vas-tu ?-Bouffer ton minou et te faire lécher le mien, ouvre les cuisses sinon je vais étouffer -Jamais ‘il’ ne m’a proposé ça, ‘il’ me tend toujours sa pine à sucer pour me faire avaler trois gouttes de sperme-A présent tais-toi et applique toi, une femme sait d’instinct quoi faire … ouuuuuuiiiiii enfonce bien ta langue … tu peux aussi me filer deux doigts dans les fesses en même temps, j’adore ça ! je vais te remettre les miens… -Mmmmmuuuuuummmmmmmmmm ! j’adore Le feu couve sous cet air sainte ni-touche, elle mérite une bonne queue, le soir j’en ai fait part a Cyril qui a d’abord refusé par principe et par hypocrisie, mais a vite changé d’avis par envie de se faire cette petite nana aux nichons haut placés!Le lendemain constance est à peine surprise lorsque nous la recevons ensemble, elle a rosi quand mon mari lui a fait la bise au coin des lèvres, désormais un large sourire éclaire son visage et semble attendre la suite avec impatience en frottant ses genoux l’un sur l’autre comme si ça la démangeait entre les cuisses, elle sait qu’elle va se faire vraiment baiser pour la première fois… -Constance tu vas suivre Cyril dans la chambre, je vous laisse faire connaissance -Ça me gêne pour toi Julia-Allez-y avant que je ne change d’avis … -Rejoint nous vite chérie, vient constance, donne-moi la main … -Oui …Le couple disparait hatay escort bayan dans le couloir, je ressens à peine un pincement au cœur, je suis trop heureuse de faire cocu son con de mec et puis une fois les préliminaires faits je vais participer aux réjouissances, deux minutes plus tard constance a un rire nerveux vite remplacé par des gémissements non feints qui vont crescendo, accompagnés de oui de non encore encore !C’est à ce moment-là que des coups de poings violents sont assénés à la porte d’entrée en même temps que le carillon s’affole, quelqu’un a besoin d’aide en urgence ? je m’empresse d’aller ouvrir …-OU EST-ELLE ? ou est constance ? je sais qu’elle est chez vous ? c’est elle qui hurle ainsi ? -Calmez-vous, qui êtes-vous ? -Je suis son compagnon, je sais qu’elle vient vous voir depuis deux jours, que lui faites-vous ? ALLEZ LA CHERCHER !!-Elle n’est pas là, calmez-vous ou j’appelle la police-Pardonnez-moi, je suis un con, je l’ai négligée, je vais partir a jamais …L’homme fond en larmes sur mon épaule, heureusement les cris ont cessés … constance suce certainement mon mari… mes mains caressent le dos de l’homme qui se calme peu à peu, il participe même à l’étreinte, si ce n’est pas une érection que je sens naitre sur mon ventre je n’y connais rien … pour en être sure j’ondule du bassin pour lui faire comprendre que je n’y suis pas insensible, nos visages se rapprochent, nos lèvres se soudent, nos mains partent en explorations ,des doigts vigoureux ouvrent ma chatte étant donné que je ne porte pas de culotte ils s’engouffrent profondément en moi Mes doigts ont ouverts la braguette pour aller découvrir un sexe bandé, certes modeste mais prêt à me saillir, je m’arrache au baiser ardant pour me laisser glisser a hauteur de la bite raide, il appuis sur mon crâne pour donner son consentement, j’avale la goutte qui allait se perdre dans le slip et pompe ce nœud qui sent l’urine-C’est ton mec qui la baise ? alors je vais te faire subir le même sort … avale mon foutre salope ! Me rappelant les dires de constance il va déjà décharger ? Alors je me relève vivement et pose mes fesses dénudées sur le bord de la table-Si tu veux ma chatte il va te falloir la lécher avant ! -Quoi ? sucer ta cramouille de chaudasse ? -Regarde comme je mouille … ta femme mouille pareillement depuis que je lui ai révélé sa nature, oui mon mari va la baiser ! c’est ta faute abruti alors réagis et lèche moi le con ! -Mon père m’avait averti concernant les femmes, toutes de sorcières, suppôt de Satan pour nous bruler en enfer ! -Bouffe-moi le cul et tu vas y trouver le paradis ! approche et goutte-y espèce de dégonflé !-Moi dégonflé ? tu vas voir de quoi est capable Lorenzo !Je l’attends dans une position provocatrice, talons collés aux fesses faisant bailler outrancièrement ma vulve, il reste un moment cloué, scotché par mon audace puis se met à genoux bouche ouverte langue sortie, la partie est gagnée je m’allonge pour savourer pleinement le préliminaire, dans la chambre les gémissements reprennent, Lorenzo semble s’en moquer et lape vigoureusement ma chatte …je lui fais comprendre que le bourgeon situé au-dessus ne doit pas être négligé, de même que ma main amène la sienne entre mes fesses, saisissant un doigt pour me la carrer dans l’anus , un déclic semble s’être déclenché ,je me fais brouter aussi bien que par Cyril, le plaisir de l’inconnu aidant je jouis en deux minutes faisant concurrence aux jérémiades voisines -Chérie ? Constance et moi t’attendons … qui est ce type ? que fait-il entre tes cuisses ? -Hhhhaaaaaaaaaaaa que c’est boooooooonnnnnnn !! c’est Lorenzo le copain de Constance qui la cherche partout -Ah ? elle est à quatre pattes sur mon lit, je vais la sodomiser cher monsieur !-Enculez-là si vous voulez je vais me farcir votre femme !-Julia ? tu te laisses faire ?-Finalement une fois éduqué ce monsieur a des dispositions pour devenir un parfait amant !-Salope !-Finissez votre cours tous les deux nous continuons le nôtre, baise moi Lorenzo !-Alors joignons nos efforts ? venez nous rejoindre dans la chambre ? -Qu’en dis-tu ‘lolo’ ? -Lolo est d’accord pour voir sa Constance hurler de plaisir avec la belle queue de ton mari !Depuis nous somment inséparables toujours dans la progression ….

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Bir cevap yazın

E-posta hesabınız yayımlanmayacak. Gerekli alanlar * ile işaretlenmişlerdir