Salon de l’érotisme

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Salon de l’érotismeJe viens juste de sortir de mon bain parfumé et je suis nue, en train de me coiffer et de me maquiller.Alain entre et ne résiste pas à la tentation de venir embrasser mes seins et tester mon sexe humide. Sentant mon excitation monter, il arrête ses caresses avant que je ne jouisse, me laissant sur ma faim malgré mes réclamations. Il me tend un petit sac en me disant :« Voici ta tenue pour ce soir. Je t’emméne au salon de l’érotisme.»J’y découvre un collier, une laisse et une robe courte en voile transparent. Sans dire un mot, je m’équipe du collier et enfile la robe. Enfin la robe c’est vite dit. Elle ressemble plus à une nuisette qu’à une robe et laisse largement deviner ma nudité.C’est dans cette tenue, que nous arrivons au salon de l’érotisme. Nous parcourons les allées du salon, nous attardant pour regarder vêtements, gadgets et jouets exposés ou encore admirant les shows. A mon passage, bien des têtes se tournent pour regarder mon corps mis en valeur par ma tenue et mon collier de soumise intrigue aussi plus d’une personne. Au hasard des allées, nous tombons sur un stand SM. Une longue cravache m’attire tout de suite. Je la prends en main et joue un peu avec. La vendeuse me regardant droit dans les yeux me dit :« Elle vous procurera bien des émotions et laissera de belles marques sur votre corps. Je vous le garantis par expérience personnelle. »Sans plus hésiter, Alain me l’achète.« Je suis toute excitée à l’idée de l’essayer chéri. »« Pourquoi pas tout de suite ? Tu vas partir à la recherche d’un stand qui voudra bien nous accueillir le temps de cet « essayage ». Rejoins-moi au bar dés que tu as trouvé. »Quelques minutes plus tard, j’annonce radieuse à Alain que j’ai trouvé.« Bien ! Nous allons nous rendre sur ce stand et je vais t’y attacher entièrement nue. »Quelques instants plus tard, Alain m’attache en croix totalement exposée. Je tiens la cravache entre les dents. Dans cette position, offerte, je me sens de plus en plus excitée. Un homme s’approche timidement et me caresse les seins quelques instants puis il repart. Beaucoup de gens me regardent. Un couple s’arrête devant moi. Il a dans la trentaine, la dame est habillée très sexy et c’est avec un sourire coquin qu’elle pose une main sur une de mes cuisses et la fait remonte lentement jusqu’à mon sexe pour y glisser un doigt. Elle porte ensuite son doigt à sa bouche, et dit à son mari :« Nous ne pouvons la laisser dans cet état ! Occupe-toi de ses seins ! »Son mari me les caresse un peu puis s’empare des tétons et se met à les pincer et à les tourner m’arrachant mes premiers gémissements. Pendant ce temps, sa femme ne se prive pas d’enfoncer ses ongles dans mes fesses. Encouragés par ce couple, des mains se mettent à explorer mon corps. Alain intervient comme une délivrance pour moi. Il prend la cravache, passe une main sur mon corps, repérant les endroits où il va frapper. Il fait reculer un peu la foule qui s’est amassée à l’approche du spectacle.Un premier sifflement provoque le silence du public et la cravache vient de laisser sa première marque sur mon corps. Avec application, mon mari me cravache visant de façon imprévisible tantôt mes fesses, tantôt mes cuisses, mon ventre ou mes seins. Mes gémissements de souffrance et de plaisir retentissent, attirant encore d’autres spectateurs.Lorsque mon mari repose la edirne escort cravache, une fille s’approche et dit quelques mots à l’oreille de mon mari. Celui hoche de la tête en signe d’approbation. Elle s’approche de moi, s’agenouille et se met à me bouffer la chatte. Le contact de sa langue sur mon clito déclenche en moi un orgasme d’enfer. Alain me détache sous les applaudissements du public. Nous faisons un dernier tour du salon pour me laisser le temps de reprendre mes esprits et d’exhiber mon corps couvert des marques de la cravache que je porte fièrement à la vue de tous.Alain m’avait, il y a quelques temps emmené au salon de l’érotisme où j’avais subi une séance de fouet plutôt rude en public. J’avais certe aprécié mais ne tenais pas à renouveler l’expérience dans de telles circonstances. Mais Alain tenait vraiment à y retourner et me jurait que cette fois, ce seraitbien plus soft. Il espérait quand même secrètement pouvoir profiter de l’ambiance pour m’exhiber un peu.« Tu y sera ravissante ma chérie en talons aiguilles, avec ta petite robe moulante noir, sexy à souhait… ! »Je suis encore hésitante.« Tu sais ça n’engage à rien et ça m’excite ce salon ! »« Ben oui, je me doute bien, cochon comme tu es. »« Allez, te fais pas prier. On y va juste par curiosité, juste pour voir ! »« Ok, tu m’en fera faire des folies toi ! »En arrivant au salon, l’ambiance semble sympa et bon enfant. Il y a pas mal de femmes en tenues sexy. Au moins, je ne dépareil pas dans le paysage. Mais il y a aussi plein de photographes voyeurs. Je sens Alain déjà tout excité. Moi, je suis un peu crispée. Alain, quand il m’exhibe, adore me voir nue et gênée, prise de honte.« Laisse ta veste dans la voiture ma chérie ! »Je me retourne et le regarde dans les yeux. Il me fixe d’un air autoritaire.« Mais je suis presque nue avec cette robe ! »Je finis par enlever ma veste et il m’embrasse tendrement. Nous entrons dans l’enceinte du salon et l’ambiance se confirme. Nous allons vers une scène où il y a des strip-teases. Alain se place derrière moi et ses bras autour de ma taille. Après quelques minutes à observer le spectacle, je lui dis:« C’est plutôt sympa comme ambiance. »« Oui, c’est cool ! »Tout en regardant le spectacle, Alain me caresse les cuisses. Je me laisse faire. Il faut dire que plusieurs couples autour de nous font de même. Il me dit alors à l’oreille :« Je vais remonter un peu ta robe, je voudrais que l’on puisse admirer tes belles fesses chérie ! »J’ai des papillons dans le ventre et prise dans cette ambiance érotique, je ne dis rien et le laisse faire. Il commence à remonter ma robe sur mes cuisses. Rapidement, ma petite robe noir, laisse apparaître la naissance de mes fesses. Alain se décale un peu pour que des voyeurs puisse profiter.« Les autres pourront mieux t’admirer ! »« Salop ! Tu ne recule devant rien pour m’humilier ! »« Oui, mais je sais que tu aimes ça ! »« Je sais pas, j’ai honte que des mecs soient en train de mater mon cul ! »« Détend-toi, laisse toi porter ce flot d’érotisme ! ».« C’est facile à dire pour toi ! C’est pas toi qui est exhibé ! Ca t’excite à ce point de m’humilier comme ça en public ? »« Oui vraiment beaucoup ! j’adore ça, tu es magnifique et je suis fière que tu sois ma petite soumise docile ! »Il me prend par la main, et nous nous éloignons un peu. J’ai les fesses à l’air. escort edirne Il y a un mec qui me prend en photo avec son smartphone. J’ai une envie folle de rabaisser ma robe mais Alain serait déçu. ça. Nous flânons donc ainsi parmi les stands. Je commence à me détendre un peu car qu’il y a des filles plus exhibes autour de nous et je passe donc presque inaperçu. Nous nous arrêtons devant un stand de lingerie.« J’aimerais bien que tu essaye quelques choses. »« Mais il n’y a pas de cabine ! »« Ici, tu n’en a pas besoin ma chèrie ! »Docile, j’accepte. Non regardons quelques tenues sur les mannequins et Alain flash sur une robe de soirée trop décolletée jusqu’aux reins et ne cachant que peu de chose de mon anatomie.« Grrrr ! T’es vraiment un vicelard ! Ok je l’enfile mais je garde mon string ! »« Comme tu veux Michèle. »Alain m’aide à enlever ma robe et me voilà juste en string devant ce public d’inconnus. Je suis prise en photo et je n’aime pas ça car j’ai peur de me retrouver sur internet sans le vouloir. Alain m’aide à enfiler cette magnifique robe sexy. Il se recul pour m’admirer. Les appareils photos crépitent autour de nous.« Tu es canon dans cette tenue. Cette robe met parfaitement en valeur les formes de ton corps. Allez, je te l’achète et tu va la garder pendant le salon. Tu veux bien ? »« Au point où j’en suis ! »« J’aimerais que tu sois tout le temps nue, exposée au regard de ces hommes! Avec toute les photos qui sont prises, tu risque de te retrouver sur le net !» Je rougie et c’est vrai que je fais un carton. Tout le monde se retourne sur moi et je n’arrêtes pas d’être prise en photo. J’essaye de faire comme si de rien n’était. Plusieurs mecs veulent des photos avec moi. Je regarde Alain pour avoir son approbation.« Oui vas y Michèle ! Je vais aussi en profiter pour te prendre en photo dans les bras de ces hommes. »Nous arrivons sur un autre stand spécialisé dans le BDSM. Alain n’en revient pas de me voir entrain d’essayer des colliers de soumise sans qu’il m’y oblige. Je trouve ça plutôt amusant. Alain est aux anges de me voir ainsi.« Ca va t’exciter de me tenir en laisse pendant le salon ? »Les “arrêts photos” se multiplient. Nous sommes alors abordés par le cameraman du reportage du salon. A mon grand effarement et au grand plaisir d’Alain, je m’aperçois que je passe sur écran géant. Je suis interviewé par le reporter et m’ouvre à des confidences. Je lui donne aussi sans complexe mes mensurations.« Peut-on faire des gros plans s’il vous plaît ? »Mon mutisme est pris pour un consentement et je vois sur l’écran géant un gros plan de mes seins. Puis ils passent à mon cul et mon minou à peine dissimulé sous le voile diaphane de mon string. Il commente en même temps mon anatomie qui est diffusé sur le hauts parleurs du salon. La foule commence à se regrouper autour de nous.« Montrez nous vos seins ! »« Non là non, je suis désolée Monsieur ! »Le reporteur respecte ma décision et n’insiste pas et nous laisse au bout de quelques minutes. Nous arrivons ensuite devant un stand photo.« Wahooo ! Entrez sur mon stand jolie déesse, je vais vous sublimer dans mon studio photo. »« Avec plaisir Monsieur ! »Il commence par discuter avec moi pour m’expliquer ce qu’il attend de moi. Alain en voyeur reste en retrait. Le photographe m’installe dans un fauteuil et commence son shooting. Les poses sont edirne escort bayan soft au début mais, rapidement, il me demande des poses de plus en plus osées. Le tout se déroule devant un public qui lui même prend aussi des photos. Je n’y pense même plus.« Oui c’est bien continuez comme ça ! Montrez vous seins en les cachant avec vos mains ! »J’accepte et les rafales des appareils photos s’accélèrent.Le photographe n’arrête pas de me parler. Il m’embrouille la tête.« Ouiii ! Bougez ! Oui c’est bien montrez vous mieux là encore montrez mieux vos seins ! »Après quelques minutes comme ça, je me laisse faire et tous peuvent admirer mes jolis globes.Le photographe retourne vers vers moi et me demande d’enlever mon string. Je rougie, j’hésite et vois Alain qui me fait signe de le faire. Je baisse le petit morceau de tissu . Je suis maintenant comme les autres actrices du salon entièrement nue devant les regards avides des spectateurs. Le photographe me fait prendre quelques poses suggestives et me fait exhiber au public ma chatte très humide.imageLes spectateurs ne se privent pas comme mon mari de faire des gros plan de mon intimité. Alain me lance :« Wahoo chérie t’es trop belle dans cette position ! »Je suis très excitée quand la séance de photo se termine. Je saute dans les bras d’Alain qui me dit :« Tu a été extraordinaire ma chèrie. Je bande comme un âne ! » « Merci mon amour ! T’as vu, j’me suis lâchée ! »« Oui, c’est clair, tu m’a enchanté. T’as trouvé ça comment ? »« Trop bien bien. Mais tous ces gens qui prennaient des photos, j’ai trop peur de me voir sur le net ! »« Oui évidemment mais je peux te dire que tu as des fans ici ! »Nous nous écartons tranquillement du stand. Je me rajuste mais suis existée, dans un état pas possible. Après de telles prestations, je n’arrête pas d’être sollicitée pour des photos et je me prends pour une star du X. « Mince ! J’ai oublié de remettre mon string. Je l’ai laissé au studio photo ! ! »« C’est pas grave. T’es tellement sexy comme ça ! »Nous continuons notre visite et devant un autre stand de lingerie BDSM, Alain me demande d’essayer un corset. Sans pudeur, j’enlève ma robe et offre à nouveau ma nudité au visiteurs.« Restes un peu comme ça. Devant tes admirateurs ! Je te trouve très bandante ! »Docile et trop excité je me laisse aller à ces tendance candauliste. Il saute sur l’occasion pour m’attacher sur ce stand BDSM et me mettre des pinces à seins.A peine attachée, le cameraman du salon repasse. Il me filme dans cette position de soumise offerte et je passe, à nouveau, sur les écrans géants du salon. Le salop en profite que je sois attachée pour faire des gros plan sur mes seins et mon intimité.Il lâche alors sa caméra et se met à me peloter. Je gémie de plaisir mais inquiéte de cette situation, je regarde Alain qui de son côté affiche un large sourire et prend une multitude de photos.Alain me détache et me demande en vérifiant l’humidité de ma chatte : « je suis certain que tu as une envie folle de sucer un visiteur ! »Tout en gémissant sous la caresse, je lui dis : « Non ! Pas ça ! Non pas en public ! »Mais il me connaît bien et il sait de quoi je suis capable quand je suis dans cet état.« Messieurs ; profitez bien ! Sa bouche vous est offerte pour vos queues ! »Il me met à genoux et là, ils ne se font pas prier. Je suis filmé en gros plan entrain de sucer des queues à la file.Je me prend plusieurs éjacs et j’avale du sperme devant les applaudissements du public. Alain met lui même un terme à cette folie et couverte de sperme, nous quittons donc le salon.Quelle journée !!

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Bir cevap yazın

E-posta hesabınız yayımlanmayacak. Gerekli alanlar * ile işaretlenmişlerdir